Accueil > Vie de l’Université > Actualités et événements > Biotechnologies bleues : un nouveau master à l’Université de La (...)

Biotechnologies bleues : un nouveau master à l’Université de La Rochelle

L’Université de La Rochelle étend sa nouvelle offre de formation lors de la prochaine rentrée universitaire 2017-2018. Le master 2 « Applied Blue Biotechnology » actuellement en projet sera dispensé à la Faculté des Sciences et Technologies. Il mettra le cap sur la recherche appliquée en biotechnologies bleues.

master biotechnologies

Une formation complète et ouverte à tous

L’objectif de ce master 2 « Applied Blue Biotechnology » consiste en l’étude et l’utilisation des ressources marines aux fins d’élaborer de nouveaux produits ou composants à vocations médicales, cosmétiques, nutritionnelles, voire énergétiques. Ce diplôme en anglais s’adresse à tous : à la fois aux étudiants (en parcours classique ou en alternance) ainsi qu’aux salariés souhaitant s’y inscrire dans le cadre d’une formation continue. Stéphanie Bordenave-Juchereau, responsable du master, indique qu’il ouvrira à douze étudiants issus principalement des quatre pays européens participants au programme (Portugal, Espagne, Royaume-Uni et France).

Un projet tant européen que local

Différentes universités européennes s’associent à des entreprises pour faire vivre cette formation : l’Université Catholique de Valence et Pharma Mar (Espagne), l’Université de Stirling et Xanthella (Royaume-Uni) ainsi que le Centro Interdisciplinar de Investigação Marinha e Ambiental et Marinnova (Portugal). La véritable plus-value est que chacune de ces universités travaille main dans la main avec des partenaires industriels locaux afin de répondre aux problématiques rencontrées. Ces partenaires industriels participeront aux cours dispensés par la formation.

Concernant l’Université de La Rochelle, le département de Biotechnologies, la Maison de la Réussite et de l’Insertion Professionnelle et le Pôle Alternance, se sont rapprochés de la start-up rochelaise Valbiotis, spécialisée en biotechnologies. Le projet s’appuie également sur la Commission Arc Atlantique de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes qui assure la promotion et la communication de ce projet.

Responsable de la formation

Voir aussi

publié le mardi 30 mai 2017