Accueil > Étudier et se former > Témoignages > Comprendre le monde qui nous entoure

Comprendre le monde qui nous entoure

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir lire à travers la couche terrestre des secrets cachés par des siècles de dépôts sédimentaires ? De pouvoir, en étudiant la terre, en discerner les moindres secrets pour mieux comprendre son passé, mais aussi le passé de l’Homme et de son environnement ?

Franck Thuillier, Vivien Mathé

La Terre, l’environnement

Franck Thuillier, originaire de la région Poitou-Charentes, est passionné depuis son enfance par l’astrophysique et, plus généralement, par le besoin de comprendre le monde. Une véritable passion qui va l’orienter tout naturellement vers une formation dans le domaine des Sciences à l’Université de La Rochelle.

Une orientation qui va pourtant manquer d’être compromise par un mauvais départ en licence de Physique-chimie. Cependant, grâce aux possibilités de réorientation offertes en cours de cursus, Franck va pouvoir changer de cap et rebondir avec une 3e année en licence mention Terre et environnement, qui va s’avérer être, non pas un choix par défaut, mais une vraie révélation. Il sera ainsi, comme il le dit, « en capacité de boucler la licence dans les 3 années imparties sans avoir perdu de temps ».

Une révélation, car, comme Vivien Mathé, Maître de conférences et chercheur au laboratoire LIENSs en géosciences, le précise, « en Géologie nous apprenons à connaître la Terre, à retrouver son passé, à comprendre son présent… et parfois à envisager son futur. Une des difficultés de cette discipline est d’appréhender les dimensions spatiales et temporelles propres aux processus terrestres », quelque chose qui serait à la fois magique et pourtant très concret.

Et c’est sans doute la prise directe de cette formation avec le concret au sens premier du terme - la Terre - qui a permis à Franck de raccrocher avec sa passion première.

Ainsi, dès la rentrée universitaire, et comme chaque année pour tous les étudiants de L3, Franck est amené à s’investir pendant une semaine dans un stage d’immersion à Broue (Charente-Maritime). Un stage de terrain visant à « mettre en pratique les techniques et outils de prospection magnétique, électromagnétique, électrique », dans le but, plutôt exaltant, de participer à la recherche de vestiges archéologiques.

Franck en cours de prospection à Broue

Au cours de ce volet du projet qui vise à reconstituer l’histoire et l’évolution du marais de Brouage, les étudiants ont ainsi pu localiser l’enceinte et des bâtiments d’un château-fort actuellement enfouis tout en mettant en œuvre des méthodes d’acquisition de données non invasives, aux avantages certains, car non destructrices pour les vestiges et l’environnement.

Cet ambitieux projet de recherche pluridisciplinaire, auquel Franck et les autres étudiants ont apporté leurs contributions, est « mené avec des archéologues, des historiens, des géologues, des géographes, et devrait permettre d’évaluer l’impact de l’Homme au Moyen-âge sur le milieu littoral – un milieu sensible - et de déterminer le rôle des agents naturels sur les activités humaines  ».

Une belle preuve de l’actualité permanente des thématiques du domaine des sciences de la Terre.

De nombreux débouchés

Le futur des diplômés, tel que Franck le sera sous peu, est quasiment assuré. Bureaux d’étude en environnement, prospection minière, recherche de matières premières, prospection environnementale, diagnostic avant travaux, sont des secteurs en recherche permanente de géophysiciens.

En savoir plus

publié le vendredi 10 juillet 2015