Accueil > Vie de l’Université > Actualités de la Bibliothèque universitaire > Exposition - Communiquer pour résister, La Rochelle sous occupation (...)

Du 2 février à 13h00 au 28 février 2015 à 13h00

Hall de la Bibliothèque Universitaire

2 parvis Fernand Braudel
17000 La Rochelle

Exposition - Communiquer pour résister, La Rochelle sous occupation allemande

À l’occasion du 70e anniversaire de la Libération et de la victoire sur le nazisme, la Bibliothèque universitaire de La Rochelle, avec le concours des Archives départementales de la Charente, du Fonds Audiovisuel de Recherche et des Archives municipales de La Rochelle vous propose de découvrir à travers des photographies et des documents d’archives comment différents moyens de communication furent utilisés dans notre région dans le but de résister à l’occupant allemand.
Affiches, tracts, photos, dessins, chansons étaient employés au même titre que la radio, la bicyclette ou les boîtes aux lettres pour faire acte de résistance.

Communiquer pour résister

Bien avant internet, facebook et twitter, les moyens de communication ont été utilisés pour prendre le contre-pied d’un ordre établi.

Pendant la seconde guerre mondiale, de 1940 à 1944, la communication est une arme employée contre le régime de Vichy et l’Occupant nazi pour résister à l’oppression. En Charente, la rébellion est d’abord individuelle : dessins, affiches, tracts sont diffusés sans concertation par une jeunesse frondeuse qui peu à peu s’organise et entre en résistance.

L’exposition « Communiquer pour résister » réalisée par les Archives départementales de la Charente sort de l’ombre des paroles, des actes et des documents, témoignages d’une période qui divisa le pays, entre collaboration et résistance, entre zone libre et zone occupée.

Robert Brochot : souvenirs de l’occupation

L’exposition présente des clichés du Fonds Brochot issus des collections du FAR (Fonds Audiovisuel de Recherche).
Robert Brochot travaillait comme opticien-photographe au magasin Morillon (laboratoire, optique et vente d’appareils) de mars 1934, jusqu’a la fin de l’année 1980. Pendant l’occupation, le laboratoire a été réquisitionné par l’armée allemande. M. Brochot a eu l’occasion au cours de cet exercice forcé de développer les photos des militaires allemands et de conserver au péril de sa vie des doubles de ces photos. Cette forme de résistance était sous-estimée à l’époque alors qu’elle participe de nos jours au travail de mémoire.
L’exposition présente 24 clichés pris entre juin 1940 et Août 1944, doubles des photos allemandes ou clichés pris illégalement durant l’occupation de La Rochelle.

Voir l’affiche de l’exposition

Vernissage de l’exposition : mercredi 4 février 2015 à 18h

publié le mardi 27 janvier 2015