Accueil > Accès direct > Espace presse > Communiqués de presse > La BU de l’Université de La Rochelle adapte ses horaires

La BU de l’Université de La Rochelle adapte ses horaires

Dans le cadre du plan « bibliothèques ouvertes » annoncé en 2016 par le gouvernement et pour répondre aux besoins des étudiants de l’Université de La Rochelle, la Bibliothèque universitaire étend ses horaires d’ouverture en soirée et le samedi.

Un projet dans le cadre du plan « bibliothèques ouvertes »
Cette adaptation mise en place par l’Université de La Rochelle découle du plan national « bibliothèques ouvertes » instauré le 1er février 2016 par le gouvernement. Il vise à améliorer la qualité des services des BU aux usagers en élargissant les horaires le soir, le week-end où la demande est plus forte.

Un dispositif qui prend en compte les besoins des usagers
Cette opération vise à contribuer à l’amélioration des conditions de travail des étudiants en adaptant lieux et horaires à leurs besoins. Ainsi, ils ont accès à des espaces en libre-service, en dehors de l’emploi du temps pédagogique, comme des salles de travail en groupe, des accès aux collections ou encore aux postes informatiques.

Une phase de test à l’Université de La Rochelle
Du 6 novembre au 19 décembre 2017, tout·e·s les étudiant·e·s, chercheur·e·s et enseignante·s- chercheur·e·s de l’Université de La Rochelle mais aussi les lecteurs extérieurs pourront bénéficier des services de la Bibliothèque universitaire, les lundis et mardis de 8h30 à 22h et les samedis de 9h à 17h, sans interruption. Ainsi, la Bibliothèque universitaire ouvrira 8 heures de plus par semaine qu’auparavant et permettra aux 2 000 usagers quotidiens de bénéficier d’amplitudes horaires plus souples.

Le restaurant universitaire Vespucci (CROUS) accompagne cette expérience
Le CROUS accompagne cette opération en ouvrant le service de restauration à emporter du Restaurant Vespucci, situé à deux pas de la BU, les lundis et mardis de 19h à 20h30.

La Bibliothèque Universitaire en quelques chiffres

  • + de 61 000 prêts par an
  • 164 postes informatiques
  • 126 000 livres imprimés
  • 40 000 périodiques
  • 135 000 livres dont 5 000 livres numériques
  • + de 2 700 DVD (documentaires et fictions)
  • + de 20 000 titres de revues en ligne

A télécharger

Le communiqué de presse

publié le mercredi 25 octobre 2017