Accueil > Vie de l’Université > Vie scientifique > Brèves de la recherche > Projet de Plateforme Bâtiment Durable Atlantique

Projet de Plateforme Bâtiment Durable Atlantique

La Communauté d’Agglomération de La Rochelle (CDA), associée à l’Université de La Rochelle (LaSIE - Pr. ALLARD), au Cluster Eco-habitat Poitou-Charentes, au Pôle Génie Civil Eco-Construction des Pays de Loire et à la Fédération Française du Bâtiment (FFB), proposent de développer, à partir de début 2012, une plateforme de support aux développements technologiques et à la formation initiale et continue de personnels, centrée sur la réhabilitation de bâtiments tertiaires et d’habitats sur l’Arc Atlantique.

Avec le soutien régional des FFB Poitou-Charentes et Pays de Loire, le montage de cette plateforme englobe trois activités principales au sein d’un parc technologique de plus de vingt hectares (Lagord), dont la CDA devient propriétaire début Juillet 2011 dans le cadre du plan de restructuration de la Défense.

Réhabilitation d’un hangar existant

Réhabilité dans une logique de performance énergétique et d’îlot bas carbone, ce hangar comprendra :

  • des locaux pour incuber de nouvelles entreprises,
  • des bancs de pose et des moyens d’essai innovants qui serviront de support au développement technologique et à la formation initiale et continue au processus de réhabilitation.

Ces moyens permettront d’intensifier la construction de formations initiales à la réhabilitation de bâtiments lancées en 2010 avec l’Université et la FFB Poitou-Charentes (licences professionnelles en alternance).

Construction d’un bâtiment pilote

La vocation de ce bâtiment pilote sera de fournir aux industriels :

  • des cellules techniques permettant la validation de processus de montage,
  • des essais de bouquets ou sous-ensembles technologiques en conditions réelles de réhabilitation.

Cet ensemble pourra aussi servir de support de formation afin de faire évoluer les processus de pose et d’innover en termes de processus de réhabilitation.

Cette activité pourrait à terme aider au développement de nouvelles normes de performances pour des produits et des méthodes de réhabilitation.

Création d’un observatoire inter-régional des performances sur tout le cycle de vie

Créé avec le support du Cluster Eco Habitat et du Pôle Génie civil Eco-construction, cet observatoire couvrira les performances avant, pendant et après une réhabilitation.

Il comprendra :

  • un ensemble technologique (capteurs et traitement de données),
  • des méthodologies permettant de contrôler et diagnostiquer la qualité des services de réhabilitation sur toute la chaine d’exécution.

En ralliant à son projet d’autres programmes de réhabilitation en cours de lancement sur l’arc atlantique, l’Observatoire inter-régional permettra de démontrer que le haut niveau de performances visé est maintenu dans le temps à des coûts acceptables par les acteurs économiques.

Les premiers travaux de l’Observatoire soutenus par l’expertise de l’Institut de Recherche des sciences et techniques de la ville (IRSTV) permettront de livrer des solutions aux verrous actuels de la réhabilitation, comme par exemple :

  • la qualité de l’air intérieur
  • le confort
  • le retour sur investissement
  • les contraintes des climats océaniques
  • les diagnostiques non destructifs
  • les réflexions sur les ilots de chaleur.

L’apport d’experts des métiers de la construction via leur participation au comité stratégique (SMABTP, Promodul, architectes, FFB, etc.) permettra d’assurer la pertinence des travaux.

La réhabilitation du hall existant ainsi que la conception et la réalisation du bâtiment pilote seront réalisées en association avec plusieurs partenaires industriels (Saint-Gobain, Eiffage, Ridoret, Hervé Thermique, CEL, Cases Home, Soprema, Elithis, Th2i, RCP Design Global, Millet, SOPREMA, ) et le Centre Technique Industriel des Constructions Métalliques.

Ces industriels ont donné leur accord pour mettre en œuvre leurs derniers développements technologiques sur la démonstration de réhabilitation tertiaire, dans la perspective d’un parc technologique qui se développera progressivement autour des activités de réhabilitation, tout en conservant une empreinte bas carbone.

Une deuxième vague de réhabilitation est préparée pour Octobre 2011 avec des habitats collectifs et individuels répartis sur toute la région Poitou Charente.

publié le mercredi 29 février 2012