Accueil > Accès direct > Espace presse > Communiqués de presse > Thèse sur la sécurité environnementale dans les relations extérieures de (...)

Thèse sur la sécurité environnementale dans les relations extérieures de l’Union européenne

Le 29 septembre prochain, Marie-Ange Schellekens-Gaiffe soutiendra sa thèse, sous label européen, sur la sécurité environnementale devant un jury d’exception. Ce jury sera en effet composé de plusieurs personnalités des institutions de l’Union européenne.

Marie-Ange Schellekens-Gaiffe a été Executive Director de la Fondation de recherche du Collège d’Europe. Après plusieurs années d’études, elle présentera prochainement ses travaux de thèse à un jury composé en particulier de Christian Leffler, Secrétaire général adjoint, Service européen pour l’action extérieure de l’Union européenne, Isaac Valero, Conseiller sur les questions diplomatiques et de communication au sein du Cabinet du Commissaire européen Miguel Arias Cañete, Commissaire en charge de l’action climatique et de l’énergie ainsi que d’autres personnalités issues du monde académique et des affaires européennes.

Résumé de thèse

« La sécurité environnementale dans les relations extérieures de l’Union européenne : Vers une approche intégrée de la prévention des conflits et crises externes ».

Le rapprochement entre dégradation environnementale et défis de sécurité s’est effectué très progressivement, même si de nombreuses divergences subsistent, en particulier sur les causes et enjeux sous-jacents de ce rapprochement. Les effets de plus en plus notables du changement climatique dans nos sociétés ont, pourtant, indirectement permis à ces questions d’opérer une percée dans l’agenda politique international. L’Union européenne, elle-même née d’un exercice réussi de prévention des conflits et leader de la protection internationale de l’environnement est-elle en mesure de contribuer à cet objectif ? Au-delà de l’urgence écologique, la sécurité environnementale porte en son sein des éléments qui pourraient en faire l’un des moteurs de la politique étrangère de l’Union européenne en contribuant à une meilleure appréhension des causes profondes et multiples des conflits, pouvant à la fois soutenir la stabilité internationale et renforcer le rôle de l’UE en tant qu’acteur global.

Cette thèse a été encadrée par Agnès Michelot, directrice du CEJEP de l’Université de La Rochelle (Centre d’Études Juridiques et Politiques), présidente de la Société Française pour le Droit de l’Environnement, personnalité associée au Conseil Économique Social et Environnemental français, et rapporteur avec Jean Jouzel sur « La justice climatique : enjeux et perspectives pour la France ».

La soutenance de thèse de Marie-Ange SCHELLEKENS-GAIFFE se tiendra le

  • 29 septembre à 14h30
    Pôle Communication, Multimédia et Réseaux - 44 avenue Albert Einstein – La Rochelle

A télécharger

Le communiqué de presse

publié le mardi 19 septembre 2017