Filière Environnement, Gestion du littoral

En lien étroit avec un territoire volontariste sur les enjeux écologiques, la filière Environnement, Gestion du littoral contribue aux défis sociétaux de la préservation du littoral et de la biodiversité, sur terre comme en mer. Elle contribue également à la gestion des risques liés aux changements climatiques et à l'analyse des relations entre les usages et la qualité de l'environnement littoral.

La filière Environnement, Gestion du littoral forme plus de 1000 étudiants chaque année de la licence au doctorat et rassemble une centaine de chercheurs et plus d’une cinquantaine de doctorants au sein de 5 laboratoires de recherche et 1 fédération.

Travaillant en étroite collaboration avec les acteurs publics, elle est fréquemment sollicitée sur le plan local mais aussi à l’international pour apporter ses compétences en termes d’études et de solutions veillant à garantir un équilibre entre préservation et attractivité des territoires.

Didier Vye, référent filière Environnement, Gestion du littoral

La filière est animée par un référent, enseignant-chercheur, Didier Vye.

Toutes ces formations sont accessibles en Formation tout au long de la vie dans le cadre d’une reprise d’études. L’équipe de formation continue propose également des formations courtes, adaptables en fonction de vos besoins :

Recherche et Innovation

La filière couvre un ensemble d’expertises diverses :

  • Fonctionnement, évolution et exploitation du système littoral dans un contexte de changements globaux
  • Exploration et observation du littoral : suivi et modélisation du trait de côte, analyse des usages et de l’urbanisation, suivi des espèces, fonctionnement des écosystèmes (ex : marais), analyse de la qualité des milieux, analyse géo historique et archéologique

Pour cela, elle s’appuie sur les compétences de 5 laboratoires et 1 fédération de recherche :

Ces expertises conduisent à des travaux de recherche, de développement et et d’innovation en lien avec de nombreux partenaires : collectivités territoriales, établissements publics d’Etat, agences nationales, associations, bureaux d’étude, cellules de transfert. Parmi ceux-ci on peut citer l’évolution du trait de côte et la modélisation des aléas avec la Communauté de Communes Oléron ou encore la qualité des eaux de baignade sur la commune d’Aytré, le suivi des oiseaux limicoles avec la Ligue de Protection des Oiseaux ou encore l’évaluation de l’impact des activités industrielles sur la faune marine avec Cohabys.

La filière peut également s’appuyer sur les compétences de l’observatoire Pelagis, unité mixte de service du CNRS, adossé au laboratoire CEBC.

Quelques exemples de projets partenariaux

PELAGIS

Il s’agit d’un observatoire et centre d’expertise sur la conservation des populations de mammifères et oiseaux marins. Il coordonne notamment le Réseau National Échouages, principal outil de suivi des échouages de mammifères marins et acteur de référence désigné par le Ministère de la Transition Écologique et solidaire. S’appuyant sur plusieurs centaines de volontaires en local depuis plus de 35 ans, le RNE a permis la constitution de la plus importante série historique concernant les mammifères marins en France, et l’une des plus longues d’Europe.

LITTOSIM

Littosim est un dispositif de simulation participative appliqué à la gestion du risque de submersion élaboré en partenariat avec la Communauté de Communes de l’Ile d’Oléron. Il comprend une plateforme interactive et un jeu de rôles s’appuyant sur des modèles de submersion marine dont l’objectif est de mettre les élus et agents territoriaux et situation de simulation de différentes stratégies de protection du littoral. Les résultats en termes de transfert des acquis scientifiques et de sensibilisation des acteurs terrain ont conduit à sa transposition vers d’autres territoires français.

Contact Relations filières socio-économiques +33(0) 6 81 24 73 22