La mission du ou de la maîtresse d’apprentissage

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation, le choix d’un·e maître·sse d’apprentissage volontaire est obligatoire.

En liaison avec le CFA Université de La Rochelle, le·la maître·sse d’apprentissage a pour mission de contribuer à l’acquisition par l’apprenti·e dans l’entreprise, des compétences correspondant à la qualification recherchée et au titre ou diplôme préparé.

Le·la maître·sse d’apprentissage peut être le·la chef·fe d’entreprise ou un·e salarié·e de l’entreprise. Il ou elle doit posséder la compétence professionnelle requise pour assurer la formation du jeune dont il a la responsabilité. A savoir soit :

  • Être titulaire d’un diplôme, ou titre, du même domaine professionnel et d’un niveau au moins équivalent à celui visé par l’apprenti·e et d’une année d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti·e.
  • Justifier de deux années d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti·e être d’un niveau au moins équivalent.

Le nombre d’apprenti·es suivi par un·e maître·sse d’apprentissage est limité à deux apprenti·es et un·e «redoublant·e».

Il est également possible que l’employeur·se constitue une équipe «tutorale» au sein de laquelle un·e maître·sse d’apprentissage référent·e pourra être désigné.

Maître·sse d’apprentissage formateur : il forme l’apprenti·e à un métier. Il ou elle transmet ses savoirs et savoir-faire techniques à l’apprenti·e en situation réelle d’exercice du métier. Il ou elleévalue les acquis de l’apprenti·e en entreprise et suit ses résultats au CFA. Grâce à une coordination avec un·e enseignant·e référent·e (tuteur·rice pédagogique), il ou elles’assure de la correspondance des apprentissages dans l’entreprise avec ceux de l’Université.

Le rôle du ou de la maîtresse d’apprentissage

1. Accueillir

  • Recevoir l’apprenti·e
  • Lui faire visiter l’entreprise, lui présenter l’équipe, le poste de travail, les règles, le fonctionnement
  • Définir avec l’apprenti·e ses missions
  • Faire le point avec les services concernés sur l’intégration de l’apprenti·e à la fin de la période d’essai

2. Contribuer à la formation de l’apprenti·e

  • S’informer sur le programme de la formation
  • Vérifier avec le·la tuteur·rice pédagogique l’adéquation des missions confiées à l’apprenti·e
  • Fixer des objectifs clairs et réalisables
  • Transmettre vos compétences et conseiller l’apprenti·e dans la réalisation de ses missions
  • Adapter les missions en fonction de l’évolution de l’apprenti·e

3. Evaluer

  • Associer l’apprenti·e à son évaluation pour l’aider à développer son autonomie
  • Apprécier les compétences acquises et les comportements de l’apprenti·e
  • Déterminer une marge de progrès à réaliser
  • Réaliser un bilan de tous les acquis de l’apprenti·e

4. Accompagner

  • Assurer le lien avec l’équipe pédagogique
  • Suivre l’assiduité de l’apprenti·e et ses résultats
  • L’aider à construire son projet professionnel
Contact Pôle Alternance +33 (0)5 16 49 65 65